Les médecines alternatives au service de la prévention et des thérapies

médecines alternatives

Publié le : 05 août 20208 mins de lecture

Depuis plusieurs siècles, beaucoup de maux et de maladies se traitent et sont prévenus par ce qu’on appelle les médecines alternatives. Il existe aussi d’autres noms et appellations qui s’attribuent à ces pratiques thérapeutiques : médecines alternatives, médecines holistiques, médecines douces, médecines naturelles, ou encore médecines parallèles. Voici toute la lumière sur les médecines alternatives, ainsi que la prévention ou le traitement de beaucoup de maladies, dont celle des oreilles.

Les médecines alternatives

Parfois les médecines alternatives sont également appelées les pseudo médecines, et elles regroupent toutes les pratiques thérapeutiques en dehors de la médecine conventionnelle. En parallèle, le terme thérapie complémentaire ThC est recommandé par l’Académie Nationale de Médecine, et le Conseil de l’Ordre des Médecines utilise le nom Médecines alternatives et complémentaires. La médecine alternative est toutefois, quelque peu dénuée de fondement scientifique, et son efficacité reste insuffisamment démontrée ou prouvée. Néanmoins plusieurs praticiens ont toujours recours à ces modes de traitements pour prendre en charge de nombreuses maladies, ou d’autres problèmes de santé ou de bien-être.

Nombreux sont les troubles de la santé qui peuvent être soulagés ou prévenus par des pratiques de médecines alternatives. Parmi ces bonnes pratiques, l’utilisation de la bougie d’oreille ou la bougie auriculaire a pris de l’essor dernièrement. Elle occupe une place non négligeable pour traiter les problèmes liés au bouchon de cérumen, les acouphènes et même la maladie de Ménière. Voici comment utiliser une bougie d’oreille.

Les acouphènes

Pour rappel, les acouphènes sont des sons, des bruits parasites que le patient perçoit dans l’oreille ou dans sa tête, sans que ceux-ci soient réels. Résultants d’un dysfonctionnement des muscles du système auditif, ils peuvent être occasionnels, intermittents, ou chroniques. Les acouphènes peuvent être très handicapants, et affectent grandement la qualité de vie du patient.

Depuis toujours, on suspecte que l’hypertension artérielle d’être à l’origine des acouphènes.

Ils peuvent aussi accompagner les symptômes d’un autre problème de santé, tel que l’hypertension. Les acouphènes peuvent causer d’autres problèmes de santé tels que :

  • Une altération de la concentration ;
  • Des crises d’angoisse ;
  • Irritabilité ou frustration ;
  • Des sautes d’humeur ;
  • Des problèmes cardiaques ;
  • Et bien évidemment l’hypertension.

La bougie auriculaire

Il ne s’agit pas vraiment d’une nouvelle technique. En fait, la bougie auriculaire, ou la bougie d’oreille existe déjà depuis plusieurs décennies. Elle constitue un excellent moyen pour procéder à un nettoyage naturel et efficace de l’oreille. Elle constitue une alternative assez favorable aux cotons-tiges qui sont peu conseillés, car ils peuvent provoquer un bouchon de cérumen, ou d’autres infections. Il s’agit d’un petit tube, la plupart du temps en tissu non traité (lin ou coton), enveloppé dans de la cire d’abeille pure. Nettoyer avec une bougie d’oreilles peut aider à prévenir beaucoup de maladies, dont les acouphènes. On dit même que l’intervention est favorable dans le traitement de la maladie de Ménière, maladie similaire au bouchon, mais qui touche plutôt l’oreille interne, l’organe de l’ouïe.

Prévenir les différents problèmes d’oreilles avec la bougie auriculaire

Parmi les bienfaits de la bougie auriculaire, on peut citer ceux-ci : la chaleur de la bougie

  • Favorise l’irrigation et améliore la circulation de la lymphe
  • Assèche la zone du tympan
  • Assure le drainage du canal lacrymal
  • Élimine le cérumen dans l’oreille
  • Prévient les problèmes de santé liés à l’oreille
  • Plus de confort dans le nettoyage des oreilles et offre une sensation de détente à son utilisateur. Cette intervention tend à créer un vide dans l’oreille qui aspirerait le cérumen et toute autre impureté hors du condit auditif. On affirme même que l’intervention avec la bougie auriculaire soulage un tympan perforé.
  • Guérit les différentes formes d’otites e le syndrome de Ménière.
  • Améliore l’audition, purifie le sang, éclaircit la vision…

 Comment utiliser la bougie d’oreille

  • Produit une fumée dans le conduit auditif et répand la cire et d’autres matériaux dans l’oreille
  • Elle provoque une aspiration le long de la trompe d’Eustache
  • La bougie aspire le cérumen qui e trouve dans l’oreille, celui-ci se colle sur la bougie.
  • Vérifiez bien la taille de l’extrémité de la bougie si elle convient bien à votre oreille
  • Si la bougie que vous avez n’a pas de plaque collectrice, pensez à mettre autour de votre oreille un moyen de protection, tels une serviette mouillée ou un moule rond creux au milieu, par exemple…
  • La plupart des bougies auriculaires sont vendues avec la plaque collectrice a milieu de laquelle il y a un trou pour insérer la bougie.
  • Insérez la bougie au milieu de votre moyen de protection, insérez la partie fine dans l’oreille et allumez l’autre extrémité, jusqu’à 7 cm environ.
  • Enlevez maintenant la bougie et nettoyez l’oreille avec un coton-tige.
  • Après l’opération, pensez à mettre de l’huile auriculaire dans l’oreille pour éviter toute irritation…

Danger et inconvénients ?

Toutefois, la bougie auriculaire représente quelques points négatifs à soulever. D’abord, son efficacité n’a jamais été prouvée. On affirmerait même que les résidus retrouvés dans l’oreille quelques jours après ne sont que des dépôts laissés par la combustion de la bougie.

La bougie d’oreille peut également être dangereuse : des brûlures du pavillon auditif externe, des dépôts dans le conduit externe.

Elle peut aussi provoquer un eczéma à l’entrée du conduit auditif externe, et causer une obstruction au niveau du conduit auditif ou une perforation du tympan.

Certes le trop-plein de cérumen peut provoquer une sensation de bouchons dans l’oreille et peut être à l’origine des acouphènes. Cependant, le cérumen reste bien utile, car :

  • Système naturel de lubrification du canal auditif
  • Constitue un bloc empêchant tout corps étranger d’entrer dans l’oreille
  • Procède au nettoyage du conduit auditif

À ce jour, il n’existe pas vraiment de traitements médicamenteux, pourtant, prévenir et soulager à l’aide de la pratique des médecines alternatives peuvent aider.

 

 

 

Plan du site