Les avantages du Graviola Corossol et comment le consommer ?

Graviola Corossol

Publié le : 02 août 20195 mins de lecture

Le corossol vient du corossolier ou Annona muricata. Ce dernier désigne un arbre de la famille des Annonacea. Ce fruit possède de nombreuses vertus et se consomme de différentes façons. Quels sont ses bienfaits et comment le manger ?

Traitement contre le cancer

Le cancer est une maladie dangereuse qui tue de nombreuses personnes dans le monde. Il peut avoir plusieurs origines. Le cancer des poumons, par exemple, vient du tabagisme (faisant 30 000 victimes en 2010) ou de la pollution (à l’origine de 1 à 4 % des cas de cancer). À propos de ce dernier point, le radon présent dans l’environnement entraine jusqu’à 2900 morts tous les ans en France. L’amiante, quant à elle, tue annuellement 5400 individus.

D’après le MSKCC ou le Memorial Sloan-Kettering, centre américain spécialiste du cancer, le graviola aide à guérir le cancer. Ses composants, notamment l’annonacine, peuvent tuer les cellules cancéreuses. Par contre, ils préservent celles qui sont en bon état. 20 autres laboratoires, en collaboration avec des établissements pharmaceutiques, ont également prouvé ses bienfaits contre cette maladie mortelle. Au total, il permet de soigner 12 sortes de cancer, dont celui des seins, des poumons, du pancréas, ou de la prostate. Des scientifiques affirment qu’il est 10 000 fois plus efficace que la chimiothérapie. Cependant, ce chiffre laisse encore des spécialistes perplexes. Quoi qu’il en soit, des recherches ont déjà démontré que le traitement au corossol donne des résultats positifs.

Pour combattre le cancer avec du corossol, il faut le transformer en jus ou le consommer cru quotidiennement. Des gélules sont également disponibles en pharmacie.

Guérison du diabète

Le diabète résulte du trouble des glandes endocrines ainsi que des fonctions métaboliques. Il fait partie des maladies les plus courantes du 21ème siècle. Il favorise la production des radicaux libres et l’oxydation dans la transformation lipidique. À cet effet, le graviola corossol peut aider à le traiter, étant donné qu’il possède des effets hypoglycémiques et antioxydants.

Des chercheurs ont testé ses bienfaits sur des rats et des souris traités pour être diabétiques. Pour les guérir, ils se sont servis de feuilles séchées, moulues et macérées dans de l’eau distillée. Le taux d’insuline de ces rongeurs s’est amélioré après le traitement. Le journal spécialisé dans la médecine traditionnelle et les compléments alimentaires a également parlé d’autres essais cliniques sur le corossol.

Afin de soigner le diabète, il est possible de consommer le corossol de deux façons : infuser ses racines et ses feuilles ou manger sa chair. Effectivement, les autres parties du corossolier sont aussi vertueuses que le fruit.

Soin du rhumatisme

Le rhumatisme est une maladie des os, des zones molles du corps et des articulations. Autrement dit, il touche les tissus de soutien et conjonctifs de l’organe locomoteur. Il n’épargne ni les jeunes ni les adultes. Son traitement doit se faire à partir de ses symptômes. Pour ce qui est du rhumatisme chez les séniors, il est souvent dû à l’humidité. Il faut commencer par les installer dans un endroit plus sec pour les traiter. Une fois loin de leur environnement humide, ils guérissent progressivement. Ils peuvent également prendre des anti-inflammatoire non stéroïdien ou AINS pour calmer la douleur.

Le graviola bio constitue une alternative naturelle et efficace à ces solutions. Pour cela, il suffit de le mixer et de boire son jus. Effectivement, il s’agit d’un fruit qui possède des propriétés antiinflammatoires. Il est également possible de faire bouillir ses feuilles et les placer sur les parties douloureuses en guise de cataplasme. Elles réduisent la douleur. Vous pouvez acheter des corossols dans les grandes surfaces ou sur internet.

En parlant de maladie des articulations, les feuilles de ce fruit peuvent traiter la goutte. Cette affection se caractérise par des inflammations et des douleurs au niveau des membres. Pour les préparer, il faut les faire bouillir et les boire en tisane. Il réduit le taux d’acide urique dans le sang.

Plan du site