Conseils pour réussir son régime cétogène

Acides gras

Publié le : 16 février 20218 mins de lecture

Perdre des kilos en consommant des lipides est le défi pour le moins étonnant du régime cétogène. Le régime cétogène ou kéto est basé sur une réduction de la consommation des protéines et l’élimination des aliments riches en glucides. La diète cétogène a connu un franc succès depuis plusieurs années en raison de son pouvoir amaigrissant. De nombreux ouvrages évoquant le sujet ont paru ces derniers temps pour parler de ses bienfaits pour la santé. Julien Venesson aborde la question du bulletproof coffee et l’importance de cette boisson pour redonner de l’énergie à ceux qui suivent le régime cétogène. Retrouvez toute l’actualité sur le bulletproof coffee et des conseils judicieux pour réussir votre régime cétogène.

Mangez de bonnes graisses

Pour réussir son régime cétogène, il faut pouvoir atteindre l’état de cétose. Dans l’état métabolique de cétose, 80% de vos calories doivent provenir des graisses pour maintenir un bon niveau d’énergie dans l’organisme. Ainsi, le succès de ce régime se résume à l’absorption d’aliments riches en acides gras saturés et mono insaturés qui peuvent rassasier sur le long terme. Les préparations à base d’huile de coco sont fortement conseillées, car elles contiennent des graisses facilement transformables en corps cétoniques. Par ailleurs, vu que la quantité d’acides gras absorbés pendant ce régime est importante, il faut se soucier du type de gras que vous ingérez. Pour réussir votre régime cétogène, il est donc impératif de faire attention à la qualité des graisses que vous choisissez. Ne consommez pas excessivement des omégas-6, car ils pourraient avoir un effet pro-inflammatoire dans votre l’organisme. Évitez notamment les sauces vinaigrettes et mayonnaises préparées avec certaines huiles végétales (tournesol, carthame, germe de blé, etc.). Ce n’est pas parce qu’un aliment est riche en lipides qu’il est forcément bon pour votre santé. Il existe plusieurs alternatives pour consommer des graisses saines. D’ailleurs, vous pouvez trouver sur le marché plusieurs recettes élaborées par des spécialistes pour soutenir le régime cétogène. Parmi elles, le bulletproof coffee est une bonne solution qui vous permettra de faire le plein d’acides gras pour garder la pêche dès le réveil. Voici quelques aliments à privilégier lors d’un régime cétogène :

• les viandes : poulet, dinde, bacon, porc ;

• les poissons gras : saumon, thon, maquereau, truite ;

• les produits laitiers : fromage, beurre, crème fraîche ;

• les huiles : Huile de coco, huile d’olive, huile de noisette, huile d’avocat ;

• l’avocat, les œufs ;

• les noix, arachides et graines : amandes, acajou, noix de macadamia, graines de Chia ;

• les légumes verts à feuilles : épinards, chou vert, brocoli, etc.

Réduisez au maximum l’apport en glucide

Le régime cétogène est assez restrictif puisqu’il interdit la plupart des féculents comme le pain, le riz ou les pâtes ainsi que les produits céréaliers. Il est vrai que ces éléments constituent des fournisseurs d’énergie, cependant ils sont à éviter dans le régime kéto. L’apport journalier en glucide ne doit pas dépasser 50g /jour pour un adulte. Il faut entre autres s’abstenir de consommer certains fruits riches en glucides tels que la banane et certaines légumineuses. Faites attention, car en buvant des smoothies de fruits et de légumes (betteraves, carottes) vous risquez d’avaler des glucides et des calories. En effet, ce régime faisant la part belle aux oléagineux, aux viandes et poissons gras bouscule les habitudes nutritionnelles qu’on a coutume de respecter. La personne qui suit le régime cétogène devra aussi éliminer les aliments contenant des sucres ajoutés comme les pâtisseries ou les biscuits raffinés. Le principe de cette diète consiste pour le système immunitaire à puiser dans les réserves de corps gras lorsqu’il ne trouve plus suffisamment d’excédents en protéines ou en glucides. Enfin, pour réussir votre régime cétogène en limitant l’apport de glucides, vous pouvez vous référer à la table Ciqual de l’ANSES qui vous aidera à déterminer l’apport nutritionnel de chaque aliment. Au bout de quelques semaines, vous saurez mieux composer vos propres repas. Ce régime n’est pas toujours simple à réaliser c’est pourquoi pour éviter les carences, il est conseillé de se faire suivre par un nutritionniste.

Favorisez les aliments non transformés

La consommation d’aliments industriels ou ultra-transformés est un facteur qui augmente les risques de maladies. Il est donc essentiel de préciser que les calories doivent provenir d’aliments non transformés et sains. Pour obtenir de bons résultats, il est recommandé de manger des animaux nourris au pâturage et des huiles végétales non raffinées. Les denrées issues de viandes d’élevage industriel ou ceux bourrés d’additifs synthétiques sont à proscrire. Vous pouvez associer à vos viandes et poissons certains légumes à feuilles pauvres en glucides. Privilégiez les produits issus de l’agriculture biologique ou ceux qui ne contiennent pas de produits chimiques. Avant d’acheter un produit, lisez l’étiquette pour vérifier ses composants et les méthodes de fabrication. Avec l’alimentation cétogène, vous ne serez pas forcément frustré. Vous redécouvrirez le plaisir de concocter vous-même vos plats à l’aide d’ingrédients de bonne qualité.

Pratiquez des sports d’endurance

Plusieurs études ont démontré que la pratique d’un sport d’endurance (natation, vélo, etc.) est bénéfique lors du régime cétogène. En effet, les activités sportives d’endurance agissent positivement sur le système cardio-vasculaire et améliorent l’état global de santé. Alors, pour tous ceux qui observent la diète kéto, il est conseillé d’y associer 2 à 3 séances de footing ou de natation par semaine. Pour venir à bout de vos kilos, allez-y doucement et à votre rythme ! N’oubliez pas de bien vous hydrater (eau, tisanes, jus de fruits naturels, café organique, etc.). Pensez également à consommer suffisamment de sels afin de fournir à votre organisme du magnésium, du potassium et toutes sortes d’électrolytes. Pour assaisonner vos plats, privilégiez le sel rose d’Himalaya ou le sel de mer. Cela est utile lorsque vous pratiquez du sport, car presque tous les sels minéraux contenus dans le corps sont évacués à travers la sueur. Ne faites surtout pas l’impasse sur les électrolytes ! Ils vous aideront à maintenir une bonne fonction cellulaire et musculaire, mais aussi à booster votre moral.


Plan du site